L’histoire de Terrebonne

C’est en 1673 que la seigneurie de Terrebonne fut concédée pour la première fois à un notable français, André Daulier Deslandes, secrétaire général de la Compagnie des Indes Occidentales. Il ne vint jamais habiter ses terres. En 1720, c’est l’abbé Louis Lepage de Sainte-Claire qui en devient le seigneur.

Joseph Masson acquit la seigneurie en 1832 et en développa l’activité commerciale et industrielle. Vingt ans après vient la construction du premier pont de Terrebonne, un pont en bois inauguré en 1834. Ce pont relie Terrebonne et l’île Jésus, passant au-dessus de la rivière des Mille Îles.

On retrouve deux entités sur le territoire : un pôle commercial, Terrebonne, et un pôle agricole, Saint-Louis de Terrebonne. En 1985, ces deux entités fusionnent.



L’histoire de la nouvelle ville de Terrebonne correspond à celle de la colonisation et de l’expansion des trois secteurs qui la composent : Lachenaie, La Plaine et Terrebonne, auparavant trois villes distinctes.

La Plaine est un secteur de la ville de Terrebonne. En 1830, alors que les Seigneurs de Terrebonne et de Lachenaie procèdent à la construction du chemin de la Grande Ligne (l’actuel boulevard Laurier), la ville de La Plaine est créée à partir du détachement d’une partie des villes de Mascouche, Sainte-Anne-des-Plaines, Saint-Lin et Terrebonne. En 1877, l’arrivée du chemin de fer stimule l’économie et donne naissance au village de Saint-Joachim qui devient La Plaine en 1920. Elle a fusionné avec les villes de Terrebonne et de Lachenaie en 2001. Ce secteur compte environ 22 000 habitants

Source: Wikipédia

Suivez-nous
Monkey Média
Suivez-nous

Les derniers articles par Monkey Média (tout voir)