L’ALERTE AMBER, QU’EST-CE QUE C’EST?

On voit souvent sur les médias sociaux, lors d’une disparition d’enfant, des personnes demander pourquoi l’Alerte Amber n’est-elle pas déclenchée?

Qu’est-ce que l’ALERTE AMBER ?

Implantée au Québec le 26 mai 2003, l’alerte AMBER provient des États-Unis. Elle a vu le jour à la suite de l’enlèvement de la fillette de neuf ans Amber Hagerman, survenu dans la ville d’Arlington, au Texas, le 13 janvier 1996.

À l’époque, bien qu’un citoyen avait donné la description du suspect et du véhicule ayant servi à enlever la fillette de neuf ans, celle-ci avait été retrouvée morte quatre jours plus tard. Cette tragédie avait profondément choqué la population d’Arlington. Le 30 avril 2003, le Congrès américain adoptait l’AMBER Alert Bill pour assurer l’application uniforme de l’alerte dans les tous les états, en veillant à ce que la population soit avisée lors de ce genre d’événement, en vue de retrouver le plus rapidement possible l’enfant enlevé.

Le Québec a implanté l’Alerte AMBER sur son territoire le 26 mai 2003; à ce jour, chaque cas a connu une fin heureuse.

 



 

Critères de déclenchements

Pour qu’une alerte AMBER soit déclenchée, il faut que le service de police ayant compétence au Québec soit en présence, de façon simultanée et sans exception, des trois critères suivants :

  • Le service de police a des motifs raisonnables de croire qu’un enfant (une personne de moins de 18 ans) a été victime d’un enlèvement.
  • Les circonstances entourant l’enlèvement indiquent que l’enfant risque de subir des lésions corporelles graves ou qu’il est en danger de mort.
  • Le service de police possède suffisamment de renseignements descriptifs sur l’un ou plusieurs des éléments suivants
    L’enfant – Le suspect – Le moyen de transport utilisé qui permettent de croire que la diffusion immédiate de l’alerte aidera à retracer l’enfant.

Au Québec, seulement deux corps de police sont autorisés à déclencher une alerte AMBER. Il s’agit du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), responsable de l’Île de Montréal, et de la Sûreté du Québec (SQ), responsable du reste du territoire québécois. Pour sa part, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) est partenaire du programme AMBER au Québec, grâce à son soutien, lors des déclenchements, aux organismes d’application de la loi.



Une fiche peut être fait afin d’avoir les renseignements importants sur votre enfant et transmis au corps policier. Pour en savoir plus

Une application gratuite qui peut sauver la vie de votre enfant

 


Source: Alerte Amber



Suivez-nous
Monkey Média
Suivez-nous

Les derniers articles par Monkey Média (tout voir)